Communiqué de presse CFTC, de la société GENERALE DE TELEPHONE

Communiqué de presse CFTC, de la société GENERALE DE TELEPHONE

Grève nationale le 23 septembre chez  Photo Service/Photo Station

 

Malmenés par la Direction et l’actionnaire quasi majoritaire Orange France Télécom, les salariés de Photo Service et de Photo Station se mobilisent le 23 septembre à travers plusieurs rassemblements nationaux en province (Lille, Lyon, Aix en Provence, Bordeaux et Toulouse) et sur le siège administratif à La Plaine St Denis (10h00).

 

France Télécom est actionnaire à 48,5% de l’entreprise luxembourgeoise « La Compagnie Européenne de Téléphonie ».

Cette même entreprise est propriétaire des enseignes Photo Station/Photo Service qui comportaient 500 magasins, il y a encore deux ans.

 

Le 1 juillet 2008, ce réseau de magasins a été regroupé par fusion-absorption au sein d’une seule société, dénommée la Générale de Téléphone.

 

Depuis cette prise de participation financière, 200 magasins ont été fermés ou cédés (parfois à France Télécom sans reprise du personnel) et 1500 emplois ont disparu.

450 licenciements ont été effectués avec qu’une centaine pour motif économique….

Les autres départs sont qualifiés par nos dirigeants comme des départs « naturels » qui sont en réalité la conséquence des pressions psychologiques exercées en permanence sur l’ensemble du personnel.

 

France Telecom-ORANGE est co-responsable de cette situation, orchestrant un nettoyage de l’entreprise par des licenciements au rabais.

 

La fusion a entraîné la disparition des accords d’entreprise en vigueur au sein de Photo Service et Photo Station.

Les statuts des salariés Photo service et Photo Station sont différents, en autre sur la rémunération et le temps de travail.

Après un simulacre de négociation, la direction de la GDT ne propose aucune harmonisation et des nouveaux statuts vers le bas.

 

Cette attitude est indigne des salariés qui ont fait, depuis 2000, de nombreux sacrifices, avec un gel des salaires, deux plans sociaux et un effort particulier d’adaptation face au brutal changement d’activité (passage de l’activité photo, à la vente en téléphonie).

 

Le 1er septembre 2009, une quinzaine de représentants des 7 organisations syndicales présentes dans l’entreprise a investi la salle du Conseil d’Administration avant le début de la réunion.

Les représentants des salariés ont fait lecture d’une déclaration afin de prévenir les actionnaires d’un durcissement de ton face à ce dialogue de sourd et cette gestion déplorable du personnel.

 

Le 23 septembre, tous les salariés de l’entreprise sont appelés à se mobiliser afin de faire entendre leurs revendications

Nous refusons de devenir des sous-traitants exploités à bas prix de France Telecom Orange et d’être mis en concurrence avec les salariés de cette entreprise.

 

Nous exigeons une réelle négociation ainsi qu’une harmonisation des dispositions les plus favorables des anciens Accords.

Nous réclamons la sauvegarde des emplois et des conditions de travail décentes.

 

CFTC