Rupture des négociations sur le statut commun des salariés générale de téléphone (accord d’établissement)

 

La proposition finale de notre direction, est de réduire les  4 accords appliqués chez Photo Service et Photo Station (dont deux sur le temps de travail) a un seul.

Un accord, est un équilibre donnant/donnant et gagnant/gagnant entre deux parties.

Le projet direction reprend toutes les dispositions les moins favorables (sans tenir compte des contre parties qui allaient avec) et elle en a même remis une couche….

C’est un retour en arrière sur toutes les dispositions  plus  favorables que la loi dont bénéficiaient les salariés des deux enseignes et sans aucune harmonisation des statuts.

 

Voir la dernière proposition de notre direction

(en ligne sur le forum)

 

Les organisations syndicales unanimement avaient un tronc commun sur les points essentielles de cette harmonisation :

  • Pour la semaine de 4 jours.

Les salariés Photo Service ont payé chèrement la réduction et l’aménagement du temps de travail avec depuis 9 ans un gel sibérien des salaires , il n’est donc pas question de revenir sur cette disposition.

Le passage à 5 jours par semaine engendrerait, entre autre, des coûts supplémentaires (carburant, garde d’enfant…) que les salariés n’ont pas à supporter et une détérioration importante de leur qualité de vie.

  • Pour la généralisation du 13eme mois.

Aujourd’hui plusieurs populations cohabitent sur les mêmes lieux de travail, effectuent les mêmes tâches, avec des compétences identiques mais sous des conditions de rémunérations très différentes.

Les deux tiers de la population sont payés sur 13 mois alors que l’autre ne l’est que sur 12.

La volonté de notre direction de maintenir cette situation n’est pas financière mais purement « politique »

A la dernière réunion de négociation des salaires, la direction nous a annoncé que l’incentive correspondait en moyenne à un mois de salaire sur une population dans laquelle 2/3 touchent déjà un 13eme mois.

L’harmonisation du 13eme mois pour tous avec la mise en place d’un accord d’intéressement collectif (argent défiscalisé) contre  l’incentive  chargée, ne reviendraient pas plus cher à l’entreprise.

  • Contre le projet de salaire de la direction.

La dernière trouvaille de nos Dirigeants est d’intégrer la totalité ou en partie les primes dans le salaire de base afin de calculer le salaire minimum!

Tous les syndicats ont rejeté en bloc cette proposition, seul une revalorisation décente des salaires déconnecté de toute prime doit être appliquée.

 

La déclaration faite hier au conseil d’administration de la GDT par tous les syndicats

Après la réunion de négociation, tous les syndicats se sont rassemblés pour définir ensemble des actions communes pour les semaines qui arrivent.

Toutes les organisations syndicales présentes ont donc rédigé en préliminaire une déclaration qui a été lue lors du conseil d’administration de la Générale de Téléphone qui se déroulait hier soir.

Tous les syndicats se sont entendus pour une communication commune relayés par les sites et les forums de chacun.

 

 

Les antennes 3 G dans nos magasins !

Le 2 juillet 2009, les membres du CHSCT ont mis à l’ordre du jour de leur réunion les antennes 3G.

« Communication de la liste des magasins où une antenne de téléphonie a été installée. Informations techniques et incidences humaines sur ces matériels. Communication des informations données aux salariés concernés. »»

Voici l’intervention de la médecine du travail :
« Les informations concernant les répercussions à l’exposition des ondes téléphoniques sont parfois contradictoires. On sait que c’est sur la longueur qu’on pourra mesurer les réelles incidences. Cela dépend aussi de la durée d’exposition. On sait que tout ce qui est cancer, maladies, mutations etc, mettent un certains temps à se produire. Selon le principe de précaution on préconise de ne pas donner de portable aux enfants par exemples, car les effets de durée à l’exposition peuvent de produire des effets 40 ans après, à l’âge de 50 ans… On sait qu’un certain nombre de maladies peuvent apparaitre, notamment des leucémies, car il semblerait qu’il y ait une petite corrélation entre des leucémies chez des enfants et la proximité de pilonnes électriques par exemple. Pour ce qui est de la téléphonie ont suppose qu’il y a une augmentation des tumeurs au cerveau qui peuvent être lié aux durées d’exposition et du type de matériel. On a un pic sur les quantités de tumeurs. La proximité prolongée peut également affecter les sécrétions hormonales chez l’homme et la femme. On a également constaté chez certaines personnes une rupture de la chaine ADN qui peuvent entrainer des malformations. C’est rare mais on l’a constaté »

Selon le principe de précaution et selon le spécificité de chaque antenne une réglementation existe. Un périmètre de sécurité doit exister selon les fréquences de l’antenne. Les basses fréquences (au-dessous de 300) sont les plus dangereuses. C’est à l’employeur de fournir les informations concernant ces antennes.

Voici l’intervention de la direction :
Ces antennes sont débranchées et ne fonctionnent pas. Ce type d’antennes est installé dans les magasins Orange
Les salariés n’ont pas reçu d’informations sur ces antennes en raison du non-fonctionnement actuel de ce matériel.
Il n’est prévu aucune autre installation. Deux magasins sont équipés d’antenne actuellement

Après vérification des membres CFTC du CHSCT la vérité est tout autre !
Les antennes des deux magasins ont réellement été activées, les équipes concernées ont eu des « différents » avec les techniciens de France télécom qui sont allé jusqu’à se déplacer dans nos magasins pour réactiver ces fameuses antennes.

Nous avons même découvert que les techniciens France télécom les réactivaient à distance dans le dos des salariés!

En CHSCT, nous avons à nouveau saisie nos dirigeants qui se sont engagés à faire le nécessaire auprès de France Télécom.

Comme nous n’avons plus aucune confiance en nos dirigeants, nous avons continué à mener notre enquête sur le terrain pour bien évidement trouver de nouvelles antennes activées !
Le meilleur, pour montrer l’ampleur des mensonges de nos dirigeants, nous avons nous-même désactivé hier plusieurs antennes 3 G en tournant sur les magasins.
Aujourd’hui, nous avions un technicien France télécom qui me transmettait « son mécontentement » pour la désactivation de l’antenne 3G d’un magasin GDT, le message enregistré sur ma boite vocale est une perle !


Le CHSCT va devoir passer à la vitesse supérieure avec des dirigeants peu scrupuleux vis à vis de la santé des salariés !

négociation d’un nouvel accord d’établissement (suite)

  Notre  proposition d’accord d’établissement commune à tous les salariés de la générale de téléphone est prête depuis le mois de juillet 2008, dés la fusion, la CFTC s’est mise  au travail.

Nous l’avons actualisée en tenant compte des nouvelles dispositions légales et mise en ligne sur notre forum (forum privé, réservés au salariés générale  de téléphone) pour permettre aux salariés qui le souhaitent de réagir (il est nécessaire d’être connecté).

Voir la proposition de la CFTC

Nous communiquerons notre travail aux autres syndicats courant de semaine prochaine  afin d’arriver à un seul projet muri par différentes sensibilités syndicales.

Nous travaillons également sur l’accord sur le temps de travail et le sondage est lancé sur le forum.

Sondage temps de travail.

négociation d’un nouvel accord d’établissement:

 

Le 5 mai 2009, la CFTC et 5 autres organisations syndicales ont fait une déclaration commune à nos dirigeants sur l’absence de propositions décentes de la part de la direction

Lire la déclaration
– 6 organisations syndicales sur les 7 présentes dans l’entreprise ont demandé à la direction de revoir leur copie.
– Actuellement, elles travaillent sur des projets d’accords communs afin d’afficher un bloc uni face à la direction.
Les priorités de la CFTC sont :
L’organisation du travail avec la pérennité des semaines sur 4 jours (acquis Photo Service)
L’harmonisation des rémunérations avec la généralisation du 13eme mois pour tous les salariés
Le 27 mars 2009 : négociation d’un nouvelle accord d’établissement:

Notre direction viens de nous communiquer leur nouveau projet d’accord d’établissement commun à tous les salariés de la générale de téléphone.

Après la simplification de l’offre photo (triste souvenir), nos dirigeants viennent de nous sortir la simplification des accords.

5 accord en un, et il mérite le détour…………. en ligne sur notre forum , forum réservé aux salariés de la générale de téléphone (l’enregistrement est nécessaire pour accéder à la partie privée du forum)

 

En tout cas ceci présage de rudes négociations car tout est à faire …

Première négociation est prévue mardi 31 mars, à suivre…

 

Résultat de l’élections du CHSCT

Le Jeudi 26 mars s’est déroulée l’élection des membres du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des conditions de Travail).


Je tenais à remercier tous les élus titulaires et suppléants qui sont venus des 4 coins de France, quelle que soit leur appartenance (libre ou syndicale) pour la mise en place d’une institution particulièrement importante qu’est le CHSCT.


Un grand merci à Audrey, Isabelle, Latifa et Marie Laure de la liste Indépendance qui sont venu se joindre à nous.
Un grand merci également aux autres élus qui sont venu soutenir la liste CFTC/Indépendance.
Nous ferons tout pour être à la hauteur de la confiance qu’ils nous ont témoignée

La liste CFTC/Indépendance obtient 3 sièges.
La liste Intersyndicale (CFDT/CFE-CGC/CGT/FO/SUD) obtient 6 sièges.
La liste UNSA obtient 2 sièges.


Les 11 élus sont (dans l’ordre Alphabétique) :


André BARBE (Service Formation) : 01 49 46 45 46
Corinne JOANNIN (Lyon la Part Dieu) : 04 78 71 01 00
Gwenaëlle SIMON TATARD (Montigny st Quentin) : 01 30 64 71 31
Hervé GOLETTO (Nice TNL) : 04 93 89 14 65
Isabelle RANDOUR (l’Isle d’Abeau) : 04 74 27 10 95
Jean- Pierre MARTINEZ (l’Isle d’Abeau) : 04 74 27 10 95
Laurent LASSON (Taverny) : 01 30 40 14 13
Marjorie NAHON (Perpignan) : 04 68 51 11 30
Olivier ROISIN (service informatique) : 01 49 46 61 06

Sandrine HUART (Wasquehal) : 03 20 98 67 17

Sylvie BONNET (Clermont Ferrand) : 04 73 36 16 08

Point de sur la commission de suivi du PSE2.

1) Départ volontaires:

Responsables de Secteur (8) :

– 5 départs

– 3 reclassés.

 

2) Réaffectations :

* Sur Photo Service :

1 Directeur de magasin

14 responsables de magasins réaffectés:

 

8 Adjoints

12 Assistants Hautement Qualifiés.

27 Assistants Qualifiés

16  Assistants Confirmés.

2 Assistant Laboratoire

 

* Sur Photo Station :

– 23 responsables de magasin

– 1 adjoint

– 30 Conseillères de vente

 

3) Licenciements économiques  :

Photo Service

– 9 Responsables de magasin

– 1 adjoint

– 1 assistant

 

Photo Station :

– 8 Responsables de magasin

– 1 adjoint

– 4 Conseillères de vente

-1 personne du siège social.

 

3 remarques sur les disfonctionnements de PSE

1) La commission de suivi avait déjà  insisté lors des réunions précédentes sur la formation des salariés reclassés dans de nouveau concept ou dans l’enseigne voisine.

La direction s’est engagée à coordonner avec les responsables de région le reclassement et la formation des salariés.

La commission a le regret de constater que rien n’est mis en place dans ce sens et que les salariés sont reclassés sans aucune formation en amont ou même après le reclassement.

La direction s’est engagée tenir ses engagements, à suivre de prêt

 

2) Les équipes de magasin qui ferment sont prévenus dans le meilleur des cas 10 jours à l’avance, ce qui est un délai nettement trop court.

 

3) Des salariés ont fait l’effort d’anticiper leur demande de  reclassement.

Ils l’ont  obtenu avant la fermeture de leur magasin.

Quelques temps plus tard , le responsable de région  fait du yoyo en les mutant à droite à gauche.

 

Pour rappel, le liste des membres de la commission de suivi sur qui vous pouvez compter pour toute question ou intervention  pour votre reclassement :

Chantal CADORET (qualitech) : 01 49 46 54 03
André BARBE (service formation) : 01 49 46 45 56 / 06 15 70 01 16

Dominique TELLIER ( qualitech) : 06 08 16 64 54

Jean Christophe BONDOUX (secrétaire du CCE/CE Photo Service) : 06 82 84 63 79

Olivier BRAHIM (qualitech) : 06 07 97 56 80

Point sur la réunion du 30 septembre 2008

  1. Présentation d’un test pilote portant sur un changement d’enseigne

La générale de téléphone lance un test de changement d’enseigne et passe 5 magasins pour le moment en enseigne Orange.

Les magasins concernés sont

– Issy les Moulineaux (centre commercial les 3 moulins) : ex Photo Service.
– Bordeaux Dijeaux : ex Photo Station.
– Nantes Feltre (rue Feltre) : ex Photo Station.
– Boulogne Billancourt (rue Jean Jaurès) : ex Photo Station.
– Chambourcy : ex Photo Service

 

  1. Changement de sous traitant logistique.

La général de téléphone va fonctionner directement avec Orange pour le réapprovisionnement en téléphonie via le logiciel AVA.

Une trentaine de magasins fonctionnent déjà sur ce principe que va être généralisé à toute l’entreprise.

Quotidiennement, le logiciel HAVA calcul le besoin en réapprovisionnement et déclenche la livraison en fonction des stocks et des ventes du magasin ainsi que de la disponibilité des produits.

 

  1. Le projet d’ouverture des magasins:

– de Saint Brieuc  :

L’ouverture du magasin de Saint Brieuc Plérin résulte de l’acquisition de la coque du magasin Osmose appartenant à un photographe indépendant dans le centre commercial Leclerc de Plérin situé au nord de Saint Brieuc.

La société France Télécom n’est pas présente dans ce centre commercial de 7200 mqui est le deuxième pôle commercial de l’agglomération de Saint Brieuc.

Ce magasin devrait ouvrir le 23 octobre 2008 sous l’enseigne Photo Service après travaux de restructuration avec une offre téléphonie et photo.

Surface du magasin: 77 mavec une façade de 6 mètres linéaires.

Effectif: 4 collaborateurs à temps complets

Les 2 salariées affectées actuellement sur le magasin de Saint Brieuc devant fermer ,4 place Glais Bizoin, se verront proposer une affectation sur ce magasin de Saint Brieuc Plérin

Amplitude d’ouverture: liée au centre commercial

 

– de Schweighouse :

Ce magasin est situé dans le centre commercial Auchan Sweighouse qui est le 1e pôle commercial de l’agglomération d’Haguenau (4eme ville d’Alsace).

La coque de ce magasin était détenue par un photographe indépendant sous enseigne Kodak.

La société France Télécom n’est pas présente dans ce centre commercial de 10000 met il n’existe plus aucun acteur photo.

Ce magasin ouvrira sous l’enseigne Photo Service après travaux de restructuration avec une offre téléphonie et photo.

La date de l’ouverture n’est pas arrêtée.

Surface du magasin: 67 mavec une façade de 8 mètres linéaires.

Effectif prévisionnel : 4 collaborateurs à temps complets

Amplitude d’ouverture: liée au centre commercial

 

  1. Le Projet de cession de 2 magasins

– d’Angers Saint Aubin

Ce magasin, précédemment exploité par la société Photo Station, est situé 55, rue Saint Aubin à Angers.

La cession du magasin n’a pas été inscrite dans les deux plans de sauvegarde mis en œuvre par la société Photo Station car la direction avait le souhait de le conserver. Néanmoins, une procédure de demande d’éviction ayant été enclenchée par le propriétaire, et son issue apparaissant certaine, la direction a décidé de négocier à l’amiable une indemnité de départ.

Le magasin d’Angers saint Aubin a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 273 K€ hors taxe pour un résultat d’exploitation de 6,2 k€. Le chiffre d’affaires prévisionnel en 2008 s’établit à 307 k€ pour une perte de 9,4 k€.

L’équipe affectée sur ce magasin est composée de 5 salariées, dont 3 sont actuellement en congé parental.

Une proposition de mutation sera faite à chacun sur le magasin Générale de Téléphone situé dans le centre commercial Grand Maine, rue de Grand Launay à Angers.

La remise des clés du magasin devrait intervenir à la date du 31 octobre 2008.

 

 

– du Chesnay.

Ce magasin, précédemment Photo Service, est situé dans le centre commercial Parly 2 au Chesnay (78).

La direction a le souhait de céder ce magasin car il ne serait est pas possible d’obtenir la déspécialisation du bail, l’ensemble des opérateurs téléphonie étant présents à proximité de son emplacement.

La direction a donc le projet de rester dans le centre commercial de Parly 2 en conservant le seul magasin (magasin de Parly G058) situé dans la partie basse du centre. Lorsque les travaux programmés dans le centre seront achevés, la nouvelle coque sera intégrée.

Le magasin du Chesnay a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 733,5 K€ hors taxes pour un résultat d’exploitation de 44,3 k€. Le chiffre d’affaires prévisionnel en 2008 s’établit en baisse à 647 k€ pour une perte de 8,6 k€.

L’équipe du magasin est composée actuellement de 6 salariés à temps complets.

Au moment de la cession du magasin, ils pourront tous être réaffectés sur le magasin du niveau bas, où sur des magasins situés à proximité.

Il n’existe à ce jour aucune date prévisionnelle pour la cession du magasin du Chesnay.

 

Liste des magasins fermés dans le cadre des PSE1 et PSE2.

 

 

Point de sur la commission de suivi du PSE2

1) Départ volontaires:

Responsables de Secteur (8) :

– 5 départs

– 3 reclassés.

 

2) Réaffectations :

* Sur Photo Service :

1 Directeur de magasin

10 responsables de magasins réaffectés:

7 sur des magasins dont le poste était vacant.

1 sur des magasins dont le poste était vacant provisoirement.

 

8 Adjoints

7 Assistants Hautement Qualifiés.

23 Assistants Qualifiés

12  Assistants Confirmés.

1 Assistant Laboratoire

 

* Sur Photo Station :

– 21 responsables de magasin

– 1 adjoint

– 33 Conseillères de vente

 

 

3) Licenciements économiques  :

Photo Service

– 6 Responsables de magasin

– 1 adjoint

– 1 assistant

3 en attente.

 

Photo Station :

– 8 Responsables de magasin

– 1 adjoint

– 4 Conseillères de vente

-1 personne du siège social.

 

4) Adhésion à la cellule de reclassement :

15 personnes ont adhéré à la cellule de reclassement.

 

 

5) point des fermetures :

Sur Photo Station :

23 magasins sont fermés ou cédés sur les 52 prévus dans le PSE 2.

 

Sur Photo Service :

11  magasins sont fermés ou cédés sur les 47 prévus dans le PSE 2.

Le dégraissage clandestin de Cap Orange.

Lundi 26 mai, le « petit chef » du service comptabilité a annoncé à l’équipe parisienne  que la comptabilité sera dorénavant  traitée à Laxou.

Pour ce « petit chef », il n’est pas nécessaire d’informer le Comité d’entreprise d’une restructuration « radicale » de son service et encore moins de respecter les salariés ainsi que les textes  légaux.

Respecter les salariés,  c’est proposer des solutions de reclassement dignes de leur qualification ou alors de leur faire bénéficier de toutes les dispositions d’un PSE.

 

La direction a annoncé au secrétaire du CE et du CCE  qu’elle comptait supprimer 120 postes dans les sièges sociaux  sans recourir à un PSE !

Nous retrouvons les bonnes vieilles méthodes de nos actionnaires.

 

Il en découle les points 6 à 9 de l’ordre du jour (fixés par les représentants des salariés) de la prochaine réunion de CE, le 17 juin.

 

6) Suppression du service comptabilité fournisseur sans consultation préalable du CE Photo Service. Mandatement d’un cabinet d’avocat pour mener les actions judiciaire d’entrave au CE

7) Mandatement d’un cabinet d’avocat afin de faire requalifier toutes les suppressions de postes du centre d’appui de Saint Denis en licenciement économique.

8 Mandatement d’un cabinet d’avocat afin d’obtenir la continuité des mandats dans l’attente de nouvelles élections.

9) Communications et actions du CE sur les suppressions de postes du centre d’appui de St Denis.

Demande d’annulation du PSE

Plusieurs syndicats ont demandé l’annulation du PSE prétextant que France télécom détient 35 % du capital et qu’en conséquence le périmètre de reclassement du PSE devrait englober ORANGE et France télécom.

L’instance s’est déroulée le 6 mai au TGI de Paris et le jugement a été finalement été rendu hier (le 12 juin 2008).
Durant cette période, soit plus d’un mois, l’entreprise a continué à fermer les magasins mais elle n’a pu faire bénéficier à aucun salarié du PSE, dont entre autre le départ volontaire et le licenciement économique.

Le tribunal de grande instance a débouté les autres syndicats de leurs demandes.

Point de sur la commission de suivi du PSE2.

1) Départ volontaires:

Région Nord : 13 volontaires pour 10  candidatures possibles ( dont 3 refus pour des magasins non concernés)

Région Nice/Cannes : 4 volontaires pour 6 candidatures possibles.

Région Marseille : 3 volontaires pour 5 candidatures possibles.

Région Montpellier : 3 volontaires pour 3 candidatures possibles.

Région Nantes : 1 volontaire pour 1 candidature possible.

Région Grenoble : 2 volontaires pour 3 candidatures possibles.

Région Toulouse : 3 volontaires pour 3 candidatures possibles.

 

Responsables de Secteur : 3 départs pour 8 postes.

 

2) Réaffectations :

* Salariés Photo Service sur Photo Service :

8 responsables de magasins réaffectés:

6 sur des magasins dont le poste était vacant.

1 sur des magasins dont le poste était vacant provisoirement.

 

7 Adjoints

4 Assistants Hautement Qualifiés.

17 Assistants Qualifiés

6  Assistants Confirmés.

1 Assistant Laboratoire

 

* Salariés Photo Station sur Photo Station :

– 14 responsables de magasin

– 17 Conseillères de vente

 

* Salariés Photo Station sur Photo Service :

– 6 responsables de magasin

– 14 Conseillères de vente

 

3) Licenciements économiques en attente :

Photo Service

– 6 Responsables de magasin

– 1 adjoint

– 1 assistant

.

Photo Station en attente

– 8 Responsables de magasin

– 1 adjoint

– 3 Conseillères de vente

– une personne du siège social.