Déclaration préalable CFTC aux CSE des 22 et 23 Septembre 2021

Déclaration préalable CFTC aux CSE des 22 et 23 Septembre 2021

Nous ne referons par l’arborescence des problématiques de notre entreprise que nous avons pointé de manière récurrente, tant sur la charge de travail, que sur la sécurité.
Mais force est de constater une fois de plus que nos craintes étaient justifiées sur le manque de sécurité des salariés dans nos magasins. Malheureusement il n’aura suffit que d’une semaine d’ouverture à la flèche avant qu’un braquage ne se produise. Quatre évènements majeurs en moins d’un mois devraient vous faire réagir.
Il faut se rendre à l’évidence, les boutiques de téléphonie en plus de devenir la cible numéro 1 des braqueurs, sont aussi un lieu où se concentrent beaucoup de frustrations.
La vie d’un salarié GDT vaudrait-elle moins que la vie d’un salarié Orange. En effet, on constate qu’en plus d’être mieux staffées, elles sont mieux sécurisées et sur certaines zones sensibles, les AD à proximité de nos boutiques peuvent être protégées par plusieurs vigiles à la fois.
Afin d’éviter de nous entendre dire, à tort, que nous n’avons pas été force de propositions nous vous soumettons quelques unes de nos solutions :
– Développer notre propre service de sécurité.

– Equiper les boutiques de caméras de surveillance dont les bandes d’enregistrement ne seraient accessibles que sur requête du commissariat, mais qui nous permettraient d’indiquer que nos magasins sont sous vidéo-surveillance.
– Des effectifs en magasin de 4 emplois temps plein minimum.
– Dans les boutiques de ville, installer un double sas d’entrée.
– Déploiement de Sequoris pour identifier et répertorier les causes d’incivilités afin d’apporter des solutions rapides et adaptées.
– Ne pas faire de vente de mobiles sur étagère dans nos petites boutiques.

Les gains générés par le transfert des boutiques historiques vers la GDT devraient être réinvestis pour sécuriser la vie de tous les salariés du groupe.

Il ne reste plus qu’à mettre en application une valeur qui vous est si chère : la volonté

section syndicale CFTC

Les commentaires sont fermés.