Déclaration de la CFTC à la réunion du CSE du 30/01/2020

Le droit de vote est un droit civique fondamental.

Il est la base de la démocratie puisqu’il permet aux citoyens d’exprimer leur volonté.

A la CFTC, cette démocratie nous apparaît comme un bien précieux dont le bon usage implique un effort de tous les instants, parce que c’est à ce prix que la volonté de chacun, librement exprimée sera véritablement la source de tout pouvoir.

Pour cette raison, notre équipe aurait souhaité une participation et une répartition collective de toutes les OS, avec des discussions constructives pour déterminer et défendre, ensemble, le bien commun à tous les salariés et ainsi réussir à concilier davantage les intérêts individuels et l’intérêt collectif.

A défaut, nous déplorons, une nouvelle fois et malheureusement sans surprise, devoir observer un fort écart entre représentés (vos votes) et représentants (vos élus). Beaucoup de salariés ont, du coup, le sentiment d’être floués sinon ignorés, principalement, par la CFDT et l’UNSA, qu’ils perçoivent comme étant davantage préoccupés par la conquête et la conservation du pouvoir que par la prise en compte de leurs souhaits et besoins !

Le drame c’est qu’ils ont raison !

Pour preuve, le respect et la sincérité du scrutin aurait dû impliquer que le résultat des élections professionnelles soit l’exact reflet de la volonté exprimée par les votants de notre entreprise.

Mais, des jeux d’alliance sont venus le détourner de sa finalité et la mise en œuvre des élections a, ainsi, été manipulée.

Les postes obtenus de façon déloyale ne sont dû qu’à un regroupement artificiel de certains élus qui sont venus pervertir la démocratie.

A la poubelle le désiderata de 32% des salariés de la GDT !

IL FAUDRA QU’ILS CRIENT PLUS FORT DANS 4 ANS !

Il aurait été bon de respecter les vœux exprimés par presque 1/3 d’entre eux et ainsi maintenir la voix du terrain au sein du bureau, des commissions et de leur représentation au Conseil d’Administration.

Du coup, cette association de personnes totalement déconnectées du terrain continuera à faciliter le travail de la direction qui persiste à nous maintenir dans des conditions toujours moins favorables que celles dont bénéficient nos homologues d’ORANGE SA.

« La connaissance s’acquiert par l’expérience et tout le reste n’est qu’information » disait Albert Einstein …

Mais, que les salariés de la GDT se rassurent toute l’équipe CFTC exerce son métier et c’est une force majeure face à la direction.

A l’ère de la complexité, de l’individualisme et des rapports sociaux tendus, le temps est venu de parler et de communiquer autrement pour agir efficacement et résoudre les problèmes !

Nous serons à tous les RDV !

Nous continuerons à porter loin la voix du terrain et à revendiquer haut, d’aussi haut que nous a porté la plus grande partie des salariés afin d’obtenir de véritables avancées sans oublier, bien sûr, de toujours faire progresser les subventions du CSE !

En 2020, comme après on ne lâchera rien …  Même si on tente de nous en empêcher par tous les moyens !

Fin de déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *