Trois nouvelles fermetures de magasins.

La société Générale de Téléphone a décidé de céder les trois magasins suivants :

1) Le magasin de Bordeaux Sainte Catherine situé 103, rue Sainte Catherine à Bordeaux (33000).

Il est situé à proximité d’un autre magasin Générale de Téléphone  implanté au N° 122 et d’un flag ship Orange au N° 93.

Cette situation remet en cause le développement de son activité commerciale.

La direction de GDT a donc décidé de céder le droit au bail à la société Valège, cette cession serait effective à la date du 30 juin 2012.

 

Les réaffectations proposées seraient les suivantes :

  • 1 RM (sans en assumer la responsabilité) sur un des magasins de :

– Bordeaux Alsace

– Dijeau

– Mériadeck

 

  • 1 Vendeuse confirmée (23 heures hebdo) sur un des magasins de :

– Mériadeck

– Lormont

– Bordeaux Alsace

 

  • 1 Vendeur confirmé sur un des magasins de :

– Lormont

– Mériadeck

– Dijeau

 

2) Le magasin de Bayonne situé 9, rue Victor Hugo à Bayonne (64100).

Le droit au bail de ce magasin, dont le niveau d’activité stagne à un niveau extrêmement faible, pourrait être cédé à une société exerçant une activité de bijouterie et accessoires, à compter du 31 mai 2012.

 

Une seule salariée est affectée à ce magasin.

Il lui sera proposé une affectation sur un poste de Vendeur dans le respect de son contrat de travail, au sein d’un magasin du Groupe dans le bassin de vie ou un bassin de vie limitrophe.

 

Le magasin de Nice Cap 3000 situé dans le centre commercial Cap 3000 à Saint Laurent du Var 06700.

L’activité de ce magasin a diminué de façon très sensible depuis l’exercice 2011.

Le résultat d’exploitation du magasin est ainsi devenu négatif sans possibilité à moyen terme de l’améliorer.

Le magasin ferait l’objet d’une cession de droit au bail à la société Acuitis, pour un montant de 1000 000 euros.

Cette cession serait effective à la date du 1er juillet 2012.

 

Chacun des salariés du magasin se verrait proposer le choix entre une réaffectation sur un des magasins Générale de Téléphone de Nice Lingostière, Nice Etoile, Antibes centre commercial Carrefour ou Antibes Place Charles de Gaulle, et une mutation sur un poste de vendeur boutique ou de conseiller client.

Afin de ne pas générer de sureffectif, les réaffectations sur les magasins Générale de Téléphone ne pourraient concerner que 4 salariés dans la limite d’un par magasin.

En cas de pluralité de choix sur un même magasin, priorité serait donnée au salarié le plus ancien

Les postes actuellement disponibles sur les boutiques France Télécom de Nice, Cannes ou Antibes qui pourraient être proposés aux salariés du magasin de Nice Cap 3000, concernent des fonctions de Vendeurs boutique, Vendeur Référent boutique, Conseiller Assistance client.

Les collaborateurs amenés à être mutés sur une boutique France Télécom bénéficieraient des conditions d’emplois et de statut applicables chez France Télécom compte tenu de leur qualification et de leur ancienneté.

Ils seraient amenés à bénéficier d’un parcours d’intégration et d’une formation adaptés à leur parcours afin de leur permettre d’occuper leur nouveau poste de travail dans les meilleures conditions de réussite.

Nous souhaitons que la direction s’engage par écrit (courrier de reclassement) à ce que les responsables de magasin touchés par ces fermeture aient la priorité  au poste de responsable de magasin en fonction dans  la cas où le poste se libérerait ou se créerait.

La CFTC demande qu’un suivi soit fait des salariés qui seraient reclassés chez FT.

L’entreprise générale de téléphone lance également un test « éphémère » sur un magasin prévu en fermeture (le magasin de Paris Pyrénées).

Il consiste à la vente de mobile d’occasion et cette expérience se terminera fin décembre 2012 (fin du bail).