Négociation de salaire dans notre branche professionnelle.

Après deux années « de vide conventionnel » sur les salaires minima, les chambres patronales de notre branche professionnelle ont fait aujourd’hui une dernière proposition d’amélioration de la grille des salaires (applicable au 1er avril 2012):

Même si elle est reste encore éloignée de nos attentes, aussi bien sur le montant (principalement sur la classification cadre dont le 1er niveau devrait être au niveau du plafond de la sécurité sociale) que sur le mode de calcul (salaire mini et non salaire de base), elle a le mérite de donner un coup de pouce à tous les salaires ainsi qu’aux primes d’ancienneté.

La CFTC a annoncé qu’elle serait signataire de cette nouvelle grille de salaire.

Nous trouvons affligeant que les seules augmentations qui impactent  l’ensemble des salariés d’une entreprise de la taille de la générale de téléphone viennent de la convention collective.

Il est regrettable de constater que cette pratique a été la politique de l’entreprise pendant de nombreuses années même à l’époque où nous dépendions encore de la convention collective de la photographie.

Les grosses et moyennes entreprises ont souvent leur propre politique salariale en rapport avec leurs moyens financiers, elle est souvent  bien supérieure  aux accords salariaux de la branche professionnelle.

Ces accords sont  un minimum qui s’adresse aux petites entreprises démunies de négociation collective.

Nous espérons  que l’arrivée de Pierre Jacobs sera le début d’un réel dialogue social à la Générale de Téléphone avec de nombreuses avancées significatives pour tous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *