Le projet de montée au capital de France Télécom dans la Compagnie Européenne de Téléphonie.

 

Le 15 mars, nos dirigeants ont présenté en réunion extraordinaire du Comité d’Entreprise « Le projet de montée au capital de France Télécom dans la Compagnie Européenne de Téléphonie ».

Cette nouvelle ne surprend personne, déjà au mois de juillet 2010 , les dirigeants de France Télécom avaient de manière informelle réuni l’ensemble des représentants du personnel pour leur faire part de ce projet.

 

Un petit rappel historique est nécessaire :

 

–         novembre 2005 : France Télécom conclut un accord de partenariat commercial  exclusif avec les enseignes Photo Service et Photo Station.

–         mai 2007 : La fermeture ou la cession de  86 magasins Photo Station est  annoncée au comité d’établissement ainsi qu’au Comité Central d’Entreprise.

–         janvier 2008 : La fermeture ou la cession de 52 magasins Photo Station 41   magasins  Photo  Service est annoncée aux comités d’établissement ainsi qu’au  Comité Central d’Entreprise.

–         janvier 2008 : France Télécom prend  35,0%, de participation dans la Compagnie Européenne de téléphonie (CET), société située au  Luxembourg et qui possède  déjà à 100% la Générale           De Téléphone.

–         novembre 2008 : France Télécom augmente sa participation  dans la Compagnie  Européenne de téléphonie (CET) à hauteur de 48,5%.

–         septembre 2009 : France Télécom prend  24,99% participation dans la Compagnie  du téléphone.

 

A fin décembre 2010, la Générale de Téléphone comptait :

– Un siège Social (rue Royale).

– Deux centres administratifs (La Plaine Saint Denis et Laxou).

– CGIN à Mérignac (33)

– 308  points de vente  dont 179 et au concept télécom, 101 boutiques franchisées, 17 magasins uniquement photo et 11 magasins Photoservice.com.

 

Le nombre total de salarié(e)s à fin décembre est de 1855 :
– 1639 salarié(e)s en boutique
– 216 salarié(e)s aux activités siège (102 à La plaine St Denis, 58 à Laxou, 51 chez   CGIN et 5 à Paris).

 

 

 

Le projet se traduirait par une montée de France Télécom au capital de la Compagnie Européenne de Téléphonie à hauteur de 100%.

D’après la direction de France Télécom, la montée au capital de la CET permettrait de répondre aux défis de l’environnement et accroitre les résultats opérationnels en déployant la politique commerciale Orange dans le réseau de points de vente de façon identique à celle mise en œuvre dans les agences France Télécom (prix, produit internet communication commerciale, services en point de vente, outils points de vente…).

La direction France Télécom compte dispenser une formation des équipes de vente identique à celle des équipes agences France Télécom.

D’après France Télécom, le scénario de montée au capital permettrait de maintenir l’environnement social actuel de la GdT et profiter de celui du groupe FT.
Il n’y a aurait  pas de changement pour le personnel sur  les contrats de travail et le seul accord applicable (l’accord sénior).

Et les salariés devraient bénéficier du nouveau contrat social et des accords du groupe FT ( sous réserve d’adhésion).

 

L’appartenance à FT/Orange permettrait aux salariés de la GdT de bénéficier :

– du dispositifs de développement des compétences et d’évolution dans les métiers du groupe

– d’une intégration accélérée dans les cursus de l’Ecole de la distribution pour les personnels en boutiques.

– des opportunités d’évolutions dans l’ensemble des filières métier du groupe pour les fonctions hors boutique l’accès aux nombreux parcours de professionnalisation et écoles métiers du groupe.

– d’une filière distribution élargie qui permet d’augmenter les propositions de postes et les opportunités géographiques pour tous

 

Pour les métiers en point de vente, bénéficieront de la mise en œuvre par l’Ecole de la distribution de nombreux cursus et parcours de professionnalisation :

– d’une formation initiale alternant formation et immersion pour chaque nouveau
vendeur de 245h sur 7 semaines.

– d’une formation initiale alternant formation et immersion pour les conseillers
techniques de 195h sur 6.5 semaines.

– d’une formation initiale alternant formation et immersion pour les responsables
de boutique sur 7 semaines.

– d’une formation continue offres et métier pour tous les vendeurs du réseau et
permet la certification.

– du contrat individuel de professionnalisation des vendeurs et managers.
– d’une formation continue pour les managers de boutiques.

La réalisation de cette opération dépendra de l’accord  par l’Autorité de la
concurrence (durée de 3 à 7 mois).

A lire cette présentation, nous pourrions croire que tout va « être rose « dans cette opération mais il reste de nombreuses zones d’ombre comme :

– Comment Orange compte-elle faire son remaillage commercial ?

– Que se passera-t-il pour les magasins Gdt ou FT en doublon, ainsi que pour les magasins non restructurés en téléphonie ?  

– Que va –il advenir des sièges sociaux et particulièrement celui de La plaine qui se vide régulièrement ? Que vont devenir les services Qualitech et formation …