Aller au contenu

La réformes des retraites, le bras de fer continue

Le devenir de la réforme des retraites sera le dossier phare de cette rentrée sociale. Le 7 septembre, l’Assemblée nationale entamera l’examen du projet de texte présenté en conseil des ministres le 28 juillet.  

Puis ce sera au tour du Sénat de s’en saisir, dès la mi-septembre,  en vue d’une adoption au plus tard début octobre, date à laquelle débutera l’examen périlleux du projet de loi de Financement de la Sécurité sociale.   Les organisations syndicales, dont la CFTC, comptent sur la mobilisation de nos concitoyens pour faire barrage à cette réforme uniquement fondée sur le recul de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans.   S’il a d’ores et déjà indiqué qu’il sera inflexible sur ce point, le gouvernement n’a pas fermé la porte à l’ouverture de discussions sur la pénibilité et les carrières longues, la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale ayant déjà déposé des amendements en ce sens.   Ce serait un premier pas, mais qui demeure insuffisant aux yeux de la CFTC, car rien n’est proposé sur le niveau des pensions, le financement de nos régimes de retraite, les mesures à prendre pour favoriser l’emploi, notamment celui des séniors et des jeunes…   Début juillet, la Confédération a adressé un courrier à tous les parlementaires pour présenter ses revendications et leur demander de les porter au cours du débat sous forme d’amendements. Les premiers retours nous laissent penser que les parlementaires de la majorité respecteront la discipline de groupe.   Face à un tel entêtement, il ne reste plus que la mobilisation.   Il est donc nécessaire de participer nombreux à toutes les manifestations qui seront organisées ce 7 septembre dans toutes les villes de France à l’appel de l’intersyndicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *