Communiqué de presse CFTC, de la société GENERALE DE TELEPHONE

Grève nationale le 23 septembre chez  Photo Service/Photo Station

 

Malmenés par la Direction et l’actionnaire quasi majoritaire Orange France Télécom, les salariés de Photo Service et de Photo Station se mobilisent le 23 septembre à travers plusieurs rassemblements nationaux en province (Lille, Lyon, Aix en Provence, Bordeaux et Toulouse) et sur le siège administratif à La Plaine St Denis (10h00).

 

France Télécom est actionnaire à 48,5% de l’entreprise luxembourgeoise « La Compagnie Européenne de Téléphonie ».

Cette même entreprise est propriétaire des enseignes Photo Station/Photo Service qui comportaient 500 magasins, il y a encore deux ans.

 

Le 1 juillet 2008, ce réseau de magasins a été regroupé par fusion-absorption au sein d’une seule société, dénommée la Générale de Téléphone.

 

Depuis cette prise de participation financière, 200 magasins ont été fermés ou cédés (parfois à France Télécom sans reprise du personnel) et 1500 emplois ont disparu.

450 licenciements ont été effectués avec qu’une centaine pour motif économique….

Les autres départs sont qualifiés par nos dirigeants comme des départs « naturels » qui sont en réalité la conséquence des pressions psychologiques exercées en permanence sur l’ensemble du personnel.

 

France Telecom-ORANGE est co-responsable de cette situation, orchestrant un nettoyage de l’entreprise par des licenciements au rabais.

 

La fusion a entraîné la disparition des accords d’entreprise en vigueur au sein de Photo Service et Photo Station.

Les statuts des salariés Photo service et Photo Station sont différents, en autre sur la rémunération et le temps de travail.

Après un simulacre de négociation, la direction de la GDT ne propose aucune harmonisation et des nouveaux statuts vers le bas.

 

Cette attitude est indigne des salariés qui ont fait, depuis 2000, de nombreux sacrifices, avec un gel des salaires, deux plans sociaux et un effort particulier d’adaptation face au brutal changement d’activité (passage de l’activité photo, à la vente en téléphonie).

 

Le 1er septembre 2009, une quinzaine de représentants des 7 organisations syndicales présentes dans l’entreprise a investi la salle du Conseil d’Administration avant le début de la réunion.

Les représentants des salariés ont fait lecture d’une déclaration afin de prévenir les actionnaires d’un durcissement de ton face à ce dialogue de sourd et cette gestion déplorable du personnel.

 

Le 23 septembre, tous les salariés de l’entreprise sont appelés à se mobiliser afin de faire entendre leurs revendications

Nous refusons de devenir des sous-traitants exploités à bas prix de France Telecom Orange et d’être mis en concurrence avec les salariés de cette entreprise.

 

Nous exigeons une réelle négociation ainsi qu’une harmonisation des dispositions les plus favorables des anciens Accords.

Nous réclamons la sauvegarde des emplois et des conditions de travail décentes.

 

mobilisation du 23 septembre 2009

 

L’intersyndicale a rédigée deux communications à l’attention des clients, en fonction du type de mobilisation que vous aurez choisi, la fermeture du magasin toute la journée  ou des séries de débrayages ponctuels durant la journée.

Un deuxième tract va être envoyé sur les magasins avec « le mode d’emploi » sur la mobilisation du 23 septembre.

Vous pouvez dés à présent poser vos question sur notre forum http://forum-cftc.com

 

 

Télécharger la communication client, fermeture du magasin

Télécharger la communication client, débrayages ponctuels

 

 

Rupture des négociations sur le statut commun des salariés générale de téléphone (accord d’établissement)

 

La proposition finale de notre direction, est de réduire les  4 accords appliqués chez Photo Service et Photo Station (dont deux sur le temps de travail) a un seul.

Un accord, est un équilibre donnant/donnant et gagnant/gagnant entre deux parties.

Le projet direction reprend toutes les dispositions les moins favorables (sans tenir compte des contre parties qui allaient avec) et elle en a même remis une couche….

C’est un retour en arrière sur toutes les dispositions  plus  favorables que la loi dont bénéficiaient les salariés des deux enseignes et sans aucune harmonisation des statuts.

 

Voir la dernière proposition de notre direction

(en ligne sur le forum)

 

Les organisations syndicales unanimement avaient un tronc commun sur les points essentielles de cette harmonisation :

  • Pour la semaine de 4 jours.

Les salariés Photo Service ont payé chèrement la réduction et l’aménagement du temps de travail avec depuis 9 ans un gel sibérien des salaires , il n’est donc pas question de revenir sur cette disposition.

Le passage à 5 jours par semaine engendrerait, entre autre, des coûts supplémentaires (carburant, garde d’enfant…) que les salariés n’ont pas à supporter et une détérioration importante de leur qualité de vie.

  • Pour la généralisation du 13eme mois.

Aujourd’hui plusieurs populations cohabitent sur les mêmes lieux de travail, effectuent les mêmes tâches, avec des compétences identiques mais sous des conditions de rémunérations très différentes.

Les deux tiers de la population sont payés sur 13 mois alors que l’autre ne l’est que sur 12.

La volonté de notre direction de maintenir cette situation n’est pas financière mais purement « politique »

A la dernière réunion de négociation des salaires, la direction nous a annoncé que l’incentive correspondait en moyenne à un mois de salaire sur une population dans laquelle 2/3 touchent déjà un 13eme mois.

L’harmonisation du 13eme mois pour tous avec la mise en place d’un accord d’intéressement collectif (argent défiscalisé) contre  l’incentive  chargée, ne reviendraient pas plus cher à l’entreprise.

  • Contre le projet de salaire de la direction.

La dernière trouvaille de nos Dirigeants est d’intégrer la totalité ou en partie les primes dans le salaire de base afin de calculer le salaire minimum!

Tous les syndicats ont rejeté en bloc cette proposition, seul une revalorisation décente des salaires déconnecté de toute prime doit être appliquée.

 

La déclaration faite hier au conseil d’administration de la GDT par tous les syndicats

Après la réunion de négociation, tous les syndicats se sont rassemblés pour définir ensemble des actions communes pour les semaines qui arrivent.

Toutes les organisations syndicales présentes ont donc rédigé en préliminaire une déclaration qui a été lue lors du conseil d’administration de la Générale de Téléphone qui se déroulait hier soir.

Tous les syndicats se sont entendus pour une communication commune relayés par les sites et les forums de chacun.